2 Dans Blog Yoga/ Grossesse

Yoga et grossesse

Enceinte de 38 semaines, je suis à quelques jours de l’arrivée de mon premier enfant, un petit garçon. A toutes les échographies, il était assis en tailleur, tel un petit bouddha, probablement imprégné par l’expérience Yoga que sa maman lui a fait vivre tout au long de ses neuf mois. Le Yoga m’a accompagnée pas à pas à travers le plus grand chamboulement physique et émotionnel de ma vie.

Le Yoga prénatal, c’est quoi? Pour qui?

C’est un type de Yoga spécialement imaginé pour la femme enceinte et pour accompagner son épanouissement tout au long des neuf mois de grossesse, accessible à tous, que tu aies déjà fait du Yoga ou pas. D’ailleurs beaucoup de femmes découvrent la pratique au moment de leur grossesse se voyant interdire nombre de sports considérés comme trop physiques ou violents.

Attendre un enfant est un moment incroyablement précieux. Tu es seule à ressentir tous les changements qui se produisent à l’intérieur de toi et dès les premiers instants un lien unique se crée déjà avec ton enfant. Chaque mois et chaque trimestre amène son lot de changements, ses petits bobos aussi. Le Yoga est là pour aider la femme enceinte à trouver un nouvel équilibre et à accueillir la vie qui se développe en elle.

Du côté physique, le Yoga prénatal reste une pratique physique et sportive qui va mettre l’accent sur la protection de ton périnée, le renforcement de tes muscles profonds, de ton dos et le soulagement de toutes les douleurs liées à la grossesse. Parce que oui, disons le franchement, il y a des moments vraiment difficiles où les nausées, les remontées acides, le mal de dos ou la sciatique te feront redescendre de ton petit nuage. Des poses simples associées à des exercices de respiration te permettront d’apprendre à créer de l’espace, à allonger ton dos, à adopter une posture protectrice, à conserver un centre solide et à soulager les maux de la grossesse.

Sur le plan psychique, la grossesse est un grand chamboulement qui amène son lot de questions, de peurs et d’émotions en tout genre. Je suis si souvent passée du rire aux larmes, de l’euphorie à la crise de panique. Le Yoga et la méditation apprennent à se recentrer sur l’essentiel, à prendre de la distance et à voir ce qui est vraiment important. Tout est déjà à l’intérieur de toi: la force et l’amour dont tu as besoin. Tu es déjà une maman.

Se recentrer sur l’essentiel et l’essentiel c’est ce lien magique qui se créée avec bébé. En un instant, je n’étais plus seule et le Yoga m’a accompagnée dans cette magnifique découverte. Le Yoga apprend à se connecter à soi, à ses sensations. Parce que le corps saura toujours exprimer ce dont il a besoin. Il suffit d’apprendre à l’écouter. A écouter les petites bulles de savon qui explosent dans ton ventre, les sensations de ton enfant qui vient se lover contre tes mains chaudes ou se blottir contre ton coeur.

Apprendre à se faire confiance. Apprendre à s’écouter. Apprendre à prendre soin de soi. Voilà ce qu’est le Yoga – prénatal car tu en as besoin maintenant plus que jamais.

Quoi éviter? 

Pour toutes les informations détaillées sur les poses à faire / et celles contre indiquées, vas faire un tour sur cet article.

Si tu pratiques déjà le Yoga avant de tomber enceinte, tu pourras très probablement continuer ta pratique librement pendant les premiers mois, avec quelques adaptations en fonction de tes ressentis et des changements de ton corps. Puis petit à petit au cours du deuxième trimestre, le corps s’arrondit rendant certaines poses difficiles ou inconfortables. Tout se fait très naturellement. Pour ma part, j’ai très vite trouvé les flexions dorsales très inconfortables mais j’adorais les torsions alors que j’ai entendues beaucoup d’élèves me dire le contraire.

Pendant mes deux premiers trimestres de grossesse, j’ai continué une pratique de Yoga intense de type Ashtanga et Vinyasa puis je me suis doucement tournée vers des Yogas plus lents de type Hatha, yin et le Yoga prénatal. Je n’avais plus envie des mêmes choses.

Si tu n’as jamais pratiqué le Yoga avant, bienvenue! Je te conseille de joindre un cours de Yoga prénatal – privé ou collectif. Rien n’interdit de commencer dès le premier trimestre si les désagréments de la grossesse ne sont pas trop importants pour toi. Je ne pourrais que trop te conseiller de rechercher un professeur formé à la méthode développée par le Dr Bernadette de Gasquet (qui a son institut à Paris). Son approche posturo respiratoire est unique. Elle a tellement résonné en moi que je suis allée me former à Paris pendant ma grossesse et que j’applique maintenant ses principes dans tous mes cours de Yoga.

Car ici on parle Yoga mais on pense avant tout à protéger le corps de la femme. On apprend à respirer correctement, à comprendre son corps, à construire un maintien solide pour éviter les maux amenés par le temps et nos habitudes de société moderne.

Quand pratiquer? 

Dès demain, que tu sois enceinte ou pas! Car tu l’as surement compris, le Yoga est une philosophie de vie. Il permet d’apprendre à se recentrer sur l’essentiel, à retrouver confiance et à se débarrasser du stress qui nous pourrit parfois la vie. Je n’ai jamais pris de meilleure décision que le jour où j’ai décidé de pousser la porte d’un studio de Yoga.

Car ce jour là, j’avais décidé de m’occuper de moi.

Crédit photo Magali Selvi Photographe

 

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Marisa
    2 juillet 2018 à 12 h 45 min

    Hello Delphine, j’ai découvert ton blog grâce à l’article dans Esprit Yoga, je trouve beaucoup de similarités et de l’inspiration pour mon propre travail en tant que prof de yoga pre/postnatal à Genève en Suisse 🙂 et blogueuse. Je vais suivre ton blog attentivement, et te trouver pour un cours quand je viens sur Nice!

    • Répondre
      Delphine
      2 juillet 2018 à 16 h 00 min

      Merci beaucoup Marisa! Avec plaisir pour un cours ensemble si tu passes pas ici! À très bientôt!

    Répondre