2 Dans Blog/ Confessions

Retraite de Yoga: se retrouver avec soi même

Cela faisait un long moment que j’y pensais mais je n’arrivais pas à me décider. Comment choisir la destination, le lieu, le contenu de la retraite… Autant de « fausses » barrières qui m’avaient jusqu’alors empêchées de sauter le pas. Et puis cet été, nous avons décidé de partir en vacances au Sri Lanka avec le chéri. En planifiant nos vacances, faire une retraite sur place m’est alors apparu comme une évidence.

Cette année a été une longue année remplie de challenges: démarrer mon entreprise bien sûr mais j’ai aussi mené un projet personnel de remise en forme. Faire une retraite dans un centre de soins Ayurvédiques et de Yoga était la parfaite continuité de cette merveilleuse année. 10 jours pour moi, pour me retrouver et me nourrir de nouvelles inspirations. Une aventure qui m’aura marquée à jamais.

Le Yoga et l’Ayurvéda

Mon choix n’a pas été innocent. Je voulais absolument partir dans un centre Ayurvédique. L’Ayurvéda, « science de la vie » est la science soeur du Yoga. Le principe n’est pas de soigner les maladies mais de soigner l’individu pour qu’il retrouve l’équilibre. Selon l’Ayurvéda, toutes nos pathologies sont liées à des déséquilibres des éléments qui nous composent. Une meilleure hygiène de vie, des traitements à base de plantes et des massages à base d’huile permettent de retrouver l’équilibre propre à chacun et d’être en santé. Pour en savoir plus sur cette médecine holistique, je vous invite à lire cet article.

Depuis que j’ai effectué ma formation de professeur de Yoga, je me suis toujours sentie profondément attirée par l’Ayurvéda. Le fait qu’il soit possible de traiter le corps et l’esprit autrement qu’avec la médecine classique et les hormones me semble si juste. Comprendre aussi comment mon corps fonctionne et réagit. Plus j’en apprend et plus tout semble s’imbriquer dans mon esprit. La colère, la jalousie que je peux ressentir, le stress, la peur de l’inconnu auxquels je fais face tous les jours, mes difficultés avec l’alimentation… tout cela s’explique par ma composition originelle et rien n’est immuable.

Se retrouver avec soi même

Inutile de le cacher, les premiers jours de ma retraite ont été éprouvants. Se retrouver seule dans un lieu isolé, sans moyen de communication avec le monde extérieur ou presque, rencontrer des médecins, laisser son corps se purger… Je n’ai compté le nombre de fois où j’ai voulu décaler mon billet d’avion retour pour rentrer plus tôt à la maison. Mais au bout de quelques jours, quelque chose d’incroyable s’est produit. Tout mon esprit et mon corps ont tout simplement lâché prise et je me suis laissée porter par le processus.

Et j’ai alors trouvé un apaisement incroyable dans cette routine où tout est pris en charge: cours de Yoga deux fois par jour, repas préparés et à heures fixes, lectures, méditation, discussions sur la vie et le Yoga, soins et traitements.

Chaque retraite a un programme bien spécifique et propose des activités tout au long de la journée. Ayant choisi une retraite Ayurvédique, j’avais pour ma part 2h de massages par jour. Rien n’est obligatoire mais tout est fait pour vous aider à lâcher prise et à reconnecter votre corps et votre esprit.

Prendre le temps

Peu importe ce que vous êtes venus chercher, vous trouverez des réponses. Peu importe comment vous vous sentez, vous traverserez des émotions. La seule chose qui importe, c’est vous. Plus rien d’autre n’existe. Uniquement vous, vos peurs, vos doutes, vos envies, vos désirs. L’esprit se débarrasse peu à peu de tout le bruit de la société moderne, de toutes les interférences, de tous les obstacles. Et tout d’un coup, des émotions enfouies refont surface: ce que vous devez traiter, ce que vous pensiez avoir réglé, ce que vous aviez enfoui.

Et il n’y a pas de meilleur environnement pour s’en occuper. Pour s’occuper de soi. Vous avez le temps, vous êtes dans un cocon en sécurité pour répondre à vos questions et aller chercher le fond des choses.

Ici il n’y a plus d’étiquette, plus de bac+5, de responsables marketing, d’ingénieurs… que des êtres humains sur le chemin d’une vie meilleure.

J’ai eu mes moments d’épiphanie, j’ai pleuré aussi, beaucoup plus que ce que j’aurais pu l’imaginer. Moi professeur de Yoga, je m’imaginais à l’équilibre mais je suis élève avant tout. J’ai compris que le prochain chapitre de ma vie sera d’adresser mes peurs. Mes peurs qui grandissent chaque jour, chaque année et qui à présent prennent un peu trop de place dans ma vie. Il est temps d’aller creuser et de comprendre d’où elles viennent. De m’en affranchir pour retrouver confiance et avancer plus sereinement.

Je suis repartie de cette expérience plus légère. Comme si un poids physique et émotionnel s’était envolé.

La fin d’un long parcours personnel

Cette retraite a marqué la fin d’un parcours de remise en forme d’un an. L’an dernier, fin août, je me trouvais chez ma grande soeur à Paris et je lui disais à quel point je me sentais emprisonnée dans un corps que je détestais. On a pris toutes les deux le pari fou de se reconnecter avec nos corps et de retrouver la santé en un an. Un an pour perdre du poids et surtout transformer notre corps pour retrouver force et bien être.

Je n’aurais jamais tenue sans elle, et sans ma soeur de coeur qui m’a tenue la main dans toutes ces étapes.

Un an de changement radical dans ma routine alimentaire, dans ma routine sportive, sur la balance et dans ma tête. 13 kilos de perdus à ce jour mais surtout et avant tout un changement de style de vie. Je sais maintenant ce qui est bon pour moi, je sais quelle routine me permet de me sentir bien, de me sentir légère et pleine d’énergie.

L’Ayurvéda me permet aujourd’hui de continuer ce parcours en comprenant quels aliments privilégier et ceux à éviter pour mon équilibre personnel. Depuis ma retraite, je n’ai plus une fois ressenti de ballonnements après les repas. Et je croise les doigts pour que cela continue. On dit que l’intestin est le deuxième cerveau et il m’a bien trop souvent pourri l’existence. Je me sens libérée.

La route est encore longue et rien n’est jamais acquis mais aujourd’hui je me sens bien. Juste bien. Et c’est parfait comme cela!

 


Envie de partir faire une retraite ?

Je ne pourrais que vous encourager. Vous n’êtes pas obligés de partir dans un centre Ayurvédique et pouvez partir dans une retraite de Yoga classique, ou choisir une option sport & Yoga. Quelque chose qui vous parle, qui vous inspire. Et lancez-vous!

Si j’ai un conseil, renseignez vous sur le professeur de Yoga. C’est elle / lui qui fera toute votre expérience. Comme je dis toujours dans me cours de Yoga, si je ne vous conviens pas, essayez avec quelqu’un d’autre jusqu’à ce que cela fasse tilt. Là c’est pareil, choisissez une personne en qui vous croyez, dont vous aimez l’énergie.

Une de mes yogini préférée, Emilie de My Happy Yoga, organise une retraite fin octobre en Tunisie. Emilie est une « happy » yogini qui vit de sa passion. Elle a été une grande inspiration pour moi quand j’ai décidé de créer mon blog et c’est aussi elle qui a été la première à me répondre, avec beaucoup de bienveillance, lorsque j’avais envoyé un email à des professeurs de Yoga pour savoir comment démarrer. Je m’en souviens encore!

Issue d’une école de commerce et du monde de l’entreprise, comme moi, elle partage sa passion pour vous aider à voir la vie du bon côté 🙂 J’adore son énergie et je suis convaincue que cette retraite sera un franc succès!

Pour toutes les informations, c’est ici! 


 

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Yogini
    20 septembre 2017 à 15 h 53 min

    Ce qui est bien avec le yoga, c’est que quelle que soit la raison qui nous a poussé vers cette pratique, on apprend tous les jours : sur nous, sur ce qui nous entoure, sur notre relation au reste du monde… Les retraites, stages et formations nous rappellent à chaque fois qu’on a encore tellement à apprendre ! Bravo pour ton parcours et ta prise en main 🙂

    • Répondre
      Delphine
      20 septembre 2017 à 16 h 08 min

      Merci Carole pour ce joli message. C’est exactement ça! Je dis toujours que même si je suis professeur, je suis élève avant tout et je continue à apprendre tous les jours, grâce à ma pratique et aux gens que je côtoie. Et merci aussi pour la reprise en main! 🙂

    Répondre