3 Dans Yoga & thérapie

Règles: 3 poses de Yoga pour mieux vivre son cycle

Le moment de se reposer

Tous les mois c’est reparti pour la même rengaine, contractures, douleurs, ballonnements, perte d’énergie et hypersensibilité. Si je m’écoutais, je voudrais rester enfermée, stopper toute communication avec le monde extérieur et me cocooner. Chaque fin de cycle, nous vivons la grande roue des émotions, notre corps se régénère et quand on y pense, c’est un véritable miracle de vie.

Malheureusement, la société ne le voit pas forcément comme ça et nous culpabilise. Dans une lutte à l’égalité hommes / femmes et un monde régi par la productivité, la plupart des femmes subissent leurs règles et voudraient en gommer les effets, les oublier.

Embrasser sa féminité

Pourtant, cette période très particulière est aussi notre spécificité, notre force. Cette baisse d’énergie ressentie est l’occasion de se poser. C’est le moment de se tourner vers soi, de se concentrer sur l’essentiel, de se reposer et de s’occuper de soi. Car c’est ce dont notre corps a besoin. Alors vous me direz que ce n’est pas toujours évident dans la vie moderne mais ne tient qu’à chacune d’entre nous d’adapter notre quotidien pendant ces périodes pour mieux les vivre et se respecter un peu plus.

Peut être que pendant vos prochaines règles, votre chéri pourra aller récupérer les enfants à l’école, les amener au sport, s’occuper des devoirs, peut être que vous anticiperez en préparant les repas de la semaine en avance, peut être que cela passera simplement par se consacrer 10 minutes pour prendre un bain, méditer ou juste lire un livre en paix.

Et le Yoga dans tout ça?

Le Yoga aide à harmoniser le système hormonal et se sentir bien. Il permet aussi de soulager certaines des douleurs que vous pouvez ressentir.

Adapter sa pratique

Pendant cette période, l’attention est portée sur le bas ventre et le bassin où se situent deux de nos chakras liés à notre équilibre et notre sexualité. La pratique est plus calme, plus restorative, plus centrée sur soi.

A l’inverse, on évitera les inversions (qui renverse l’afflux sanguin) ainsi que les contractures abdominales et les torsions.

Mais là encore, nous sommes toutes différentes. Je vous invite à vous écouter, à pratiquer comme vous en ressentez le besoin et d’adapter en fonction de vos ressentis.

Dans la vidéo ci-dessous, je vous guide à travers 3 poses de Yoga qui vous permettront de calmer les douleurs de crampe, de calmer votre stress et votre hypersensibilité. Je vous invite à rester dans chacune des poses aussi longtemps que vous le souhaitez.



 

 

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Répondre
    MASSON Céline
    20 avril 2020 à 18 h 11 min

    Merci encore Delphine pour ce soutien. Je suis d’une nature assez “électrique”, je m’enflamme vite. Je trouve dans le yoga, une aide au relâchement. Tex explications me sont précieuses. J’espère que mes commentaires ne t’embêtent pas (n’hésite pas à me le dire), je n’osais pas en mettre jusqu’ici. je sens que je m’ouvre un peu, j’ai envie de partager.
    Bonne fin de journée
    Céline

    • Répondre
      Delphine
      21 avril 2020 à 8 h 25 min

      Merci Céline pour tous tes messages! Au contraire, j’adore! Et je suis ravie de lire que tu t’ouvres un peu plus. C’est une jolie métamorphose qui a l’air de commencer! A très très vite!

  • Répondre
    Masson Céline
    21 avril 2020 à 12 h 00 min

    Bonjour Delphine, je suis soulagée. C’est un travail de tous les jours, avec des hauts et des bas, mais j’aimerai trouver cet épanouissement. Au travers de tes enseignements, cela me semble un peu plus possible. Des périodes difficiles ont marquées ma vie. Tout comme toi, j’ai perdue ma grand-mère récemment (brutalement), qui était ma mère. J’ai du mal à surmonter. J’ai pourtant une vie agréable, avec un mari très aimant, un chat d’une profonde humanité et un projet bébé mais cela reste vraiment difficile émotionnellement. J’ai besoin de retrouver l’équilibre. Belle journée à toi. A très vite pour encore plus de partage. Peut-être des photos de pose que l’on travaille avec mon conjoint.

  • Répondre