fbpx
0 Dans Yoga 101

Pratiquer le Yoga en musique

Quand j’ai commencé à pratiquer le Yoga, je me rappelle avoir été à des cours dans le silence le plus total. Seules la voix du professeur et les respirations des autres élèves rythmaient la séance. En pratiquant aux Etats-Unis, j’ai été surprise d’assister à des cours en musique, et j’ai très vite accroché. Aujourd’hui, je pratique très rarement sans, et j’enseigne toujours avec. En fonction du rythme de mes cours, du type de Yoga que j’enseigne et de mon but. Cela peut être du piano, des chants en sanskrit ou bien de la musique très actuelle, lounge, pop, R&B… Mais pourquoi? Qu’est ce que cela apporte?

PRATIQUER LE YOGA EN MUSIQUE

Dans le monde et la société actuelle, nous sommes en permanence stimulés par les sons de notre environnement. Prenez un instant pour regarder autour de vous en lisant cet article. Que vous soyez à la maison ou au travail, observez tous les stimuli sonores qui vous entourent. Dans le monde de l’entreprise, les open spaces sont de plus en plus courant, vous mettant en contact avec les discussions de vos collègues, les sons du téléphone, les personnes qui passent… A la maison: les enfants qui jouent, les téléphones et tablettes, la télé, vos voisins… Le silence est très rare.

Lorsqu’on fait face au silence, ironiquement, on se rend compte qu’un autre type de « bruit » prend le dessus: nos pensées. Au delà de nos cinq sens, nous possédons une espèce de sixième sens, notre voix intérieure. Elle peut être très puissante et bouleversante. Je pense qu’il nous est tous arrivé d’aller se coucher, de s’allonger dans le lit, de fermer les yeux, de n’entendre aucun bruit mais d’être submergé par nos pensées: la liste de courses, de choses à faire, le stress, les prochaines vacances à organiser, la discussion qu’on doit avoir avec notre chef, les factures à payer et j’en passe. Cette voix peut être très perturbante et source de stress.

En Yoga, c’est un peu pareil, quand on pratique dans le silence complet, nos pensées peuvent prendre le dessus. Et ces pensées nous empêchent de profiter pleinement du bienfait des postures et de lâcher prise. Je ne dis pas qu’on ne peut pas pratiquer dans le silence bien au contraire. Je pense qu’une fois qu’on a atteint un très fort niveau de concentration et de méditation, la pratique dans le silence est bénéfique. Mais souvent et pour nombre d’entre nous, notre pratique et le stress de notre vie ne nous permettent pas d’arriver à lâcher prise dès que nous mettons les pieds sur notre tapis. La musique est là pour nous aider.

Elle permet de créer une ambiance, soutient au mouvement, aide à libérer les émotions, donc à lâcher prise.

p1120116

Cinq avantages pour pratiquer en musique

  • Créer une ambiance

Les musiques choisies vont aider à nous mettre dans une ambiance particulière et libérer certaines tensions et sentiments. La musique renforce la sensation de détente et de confort. Les respirations arrivent à s’allonger petit à petit et on lâche prise.

  • Supporter le mouvement

Elle soutient le mouvement et aide à libérer les tensions. Les mouvements du corps vont peu à peu s’harmoniser avec la musique. Celui-ci bouge de manière plus fluide, comme un véritable flow et va même aller plus loin, la musique permettant de délier le corps. Cette fluidité nous aide également à vivre l’instant, et se concentrer sur nos sensations.

  • Se concentrer sur l’instant présent

Je dis souvent à mes élèves de se concentrer sur l’instant présent et sur les sensations de leur corps. Mais voilà, c’est souvent plus facile à dire qu’à faire. On arrive souvent à un cours de Yoga avec une journée dans les pattes, beaucoup de choses en tête. Comment faire le vide dans son esprit dès lors qu’on s’installe sur son tapis? La combinaison entre la musique et le yoga permet de se concentrer. Notre esprit est porté par la musique et peut se focaliser sur les mouvements de notre corps. Cette concentration est la porte d’entrée vers la méditation.

  • Se concentrer sur soi

J’adore les cours collectifs pour l’énergie qui s’y trouve. Mais parfois on est dérangé par des petites choses qui viennent perturber notre concentration: les bruits de klaxon dans la rue, la personne qui arrive en retard et qui demande à tout le monde de se pousser pour installer son tapis, le voisin qui respire très fort… La musique permet aussi de créer une bulle autour de soi pour se concentrer sur sa propre pratique.

Oui mais quel style de musique?

Il n’y a pas de règle. On peut utiliser tout style, de Mozart à Justin Bieber en passant par Coldplay. Ce qui vous correspond et vous inspire sur le moment.

Paroles ou pas de paroles?

J’utilise très souvent des musiques à texte mais je sais qu’il y a un risque à cela. L’esprit écoute les paroles et s’identifie, au risque de déclencher des émotions intenses. D’autant plus intense qu’on avance dans la séance de Yoga et que le corps a réussi à s’ouvrir et lâcher prise… Il faut donc choisir les morceaux avec attention. Je ne diffuse jamais de musique à texte pendant le Savasana (la dernière pose de relaxation pendant laquelle on reste allongé pendant plusieurs minutes sur le dos en laissant le corps se relâcher et s’ancrer dans le sol).

La musique oui, mais pas n’importe comment

Pour aider le corps à se délier et ressentir un effet bénéfique, la musique doit être utilisée de manière intelligente et avec précaution. Elle doit correspondre aux mouvements effectués par le corps. Autant dire qu’on ne va pas commencer un cours avec un titre de Britney Spears. Certaines règles doivent être respectées pour maximiser les bienfaits de cette pratique.

Je passe un temps assez fou à préparer méticuleusement toutes mes playlists. Mes écouteurs et Spotify ne me quittent jamais pour découvrir de nouveaux sons et imaginer comment lier le corps et les mouvements à ce que j’écoute et découvre.

.

CONSEILS POUR PRATIQUER CHEZ SOI

  • Commencez par vous assoir et prendre quelques respirations en silence. Faites le point sur votre état d’esprit. Est-ce que vous vous sentez bien et relaxé? Dans ce cas, peut être pouvez vous essayer de pratiquer sans musique ou avec une musique très douce et faible. Est-ce que votre esprit part dans tous les sens? Dans ce cas, la musique est un super catalyseur et vous pouvez utiliser des sons plus pêchus.
  • Les sons doux et calmes vont correspondre à une pratique plus lente, plus nourrissante. Les sons plus dynamiques seront parfaits pour un flow énergisant.
  • Choisissez une playlist qui vous convient en fonction de votre état d’esprit. Sur Spotify il est facile de trouver des personnes à suivre et d’utiliser leurs playlists.
  • Finissez votre pratique par une relaxation en silence ou sur une musique douce, sans parole.

.

QUELQUES ARTISTES ET PLAYLIST A ECOUTER

  • Chants en sanskrit (langue traditionnelle indienne)

J’aime beaucoup le chant Hare Krishna et particulièrement celui chanté par Chandra Lacombe. Lien Spotify.

La chanteuse Deva Premal a elle aussi une voix magique. Lien Spotify vers son album Mantras for life.

  • Artistes contemporains

Moby a créé une magnifique playlist de 4 heures spécialement pour sa pratique personnelle de Yoga et la partage gratuitement. Musique très calme, relaxante et planante. Un régal pour les moments de méditation. Vous pouvez l’écouter ou la télécharger sur son site internet. C’est ici.

Garth Stevenson est un artiste qui partage sa musique avec le monde du Yoga depuis 2009. Il participe notamment aux festivals Wanderlust (grands festivals de Yoga aux Etats-Unis, Canada, Australie et Nouvelle Zélande) où il mène des marches dans la montagne et joue ses musiques pendant une longue méditation. Bassiste et compositeur de films, ses sons sont inspirants. Je vous recommande son album Flying sur Spotify.

Quelques artistes dont j’utilise souvent les chansons dans mes playlists: Flume, Bonobo, Radiohead, Woodkid, Digitalism…

Comme vous l’aurez compris, j’utilise Spotify et vous pouvez retrouver tous les sons que j’écoute et les playlists de mes cours sur mon profil Delphine Marie.

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Répondre