0 Dans Blog/ Yoga 101

La méditation: 5 idées reçues

Pleine conscience de l’instant présent, la méditation est une pratique dont on parle de plus en plus. Inspirée à l’origine par les moines bouddhistes, cette pratique est encore aujourd’hui entourée de nombreuses fausses idées.

« La méditation est une religion »

FAUX. La méditation est en effet inspiré du bouddhisme. Mais personne n’a besoin de pratiquer une quelconque religion, ou philosophie de vie pour méditer. La méditation est un exercice de l’esprit et non un dogme. Elle fait appel à l’intelligence et non aux croyances.

« Il faut être calme pour méditer »

VRAI ET FAUX. C’est un peu comme les personnes qui me disent qu’elles ne peuvent pas pratiquer le Yoga car elles ne sont pas souples. Bien au contraire! La pratique est justement là pour cela. Pour apprendre à poser son esprit, à trouver ce calme à l’intérieur de nous afin de mieux voir le monde. Pendant la méditation, on apprend à ralentir le petit vélo qui tourne dans la tête, le flux ininterrompu des pensées pour amener notre esprit là où on le souhaite. Ainsi, on calme l’esprit bien sûr mais on devient aussi plus vivant, plus conscient du monde qui nous entoure. On apprend à relativiser, à se concentrer sur ce qui est véritablement important.

En somme, la méditation apprend à changer de regard sur les choses, à être plus présent dans l’instant et à ne plus se laisser submerger. On en ressent souvent un effet tranquillisant, une baisse du stress car on reprend le dessus sur ses pensées.

« Méditer c’est ne penser à rien »

FAUX. On pense souvent que pour méditer il faut arriver à vider l’esprit de toutes ses pensées. Mais il est impossible d’arrêter complètement le flux des pensées. L’idée est d’y ramener de la conscience. De ramener de la conscience dans notre corps, de ramener l’attention sur notre respiration et d’observer les pensées qui viennent à l’esprit. Au lieu de laisser l’esprit divaguer, on apprend à devenir observateur des sensations du corps et des tumultes de l’esprit.

Quand l’esprit s’échappe et que vous pensez à la liste des courses, au repas du soir, à ce que vous devez faire encore en rentrant chez vous, l’idée est d’essayer de se recentrer, de concentrer son esprit quelque part, que ce soit sur les sensations du corps ou sur une image, une représentation mentale pour prendre pleinement possession de son corps et de son esprit. Pour voir plus clair dans nos émotions et prendre du recul.

On cherche à intégrer pleinement son corps en posant son esprit. Tout ne se passe pas dans la tête bien au contraire. La méditation permet aussi de prendre conscience de l’activité de notre corps, de prendre conscience que ce qui nous anime, notre énergie vitale, notre source de vie est à l’intérieur. Vous pourrez avoir l’impression que votre coeur bat plus fort, que votre ouïe est plus développée car vous intégrez pleinement votre corps.

« C’est comme de la relaxation ou de la sophrologie »

VRAI ET FAUX. Le but de la méditation n’est pas de se détendre ou de se calmer. Certaines séances peuvent parfois être difficiles ou inconfortables. Rester assis dans la même position sans bouger peut parfois être très inconfortable. On cherche à intensifier sa conscience, à prendre du recul, à devenir observateur de ses émotions, de ses pensées, de leurs impacts sur le corps et les comportements qu’ils déclenchent.

Et c’est aussi là le but de la méditation. Apprendre à aller outre l’inconfort, la douleur pour que la prochaine fois l’esprit ne s’y arrête plus et que l’on arrive doucement à s’en détacher tout comme des émotions négatives dont nous n’avons pas besoin

La méditation aide à reprendre le contrôle de nos émotions et à les mettre en perspective. Il existe cependant de nombreuses formes de méditation et certaines se rapprochent très fortement de la sophrologie ou de la relaxation. Mais le but premier est bien dans la pleine conscience.

« La méditation est une pratique compliquée »

VRAI ET FAUX. La méditation ne demande pas grand chose. Elle peut se pratiquer à même le sol, sur une chaise, sur un coussin et dans un endroit calme. Il suffit de rester assis sans bouger et de se concentrer. Mais c’est bien souvent là la plus grande difficulté: rester assis pendant de longues minutes peut vite être très inconfortable. Ne pas se laisser déranger par le monde extérieur et déconnecter aussi.

En cela, la pratique est exigeante et peut paraître ennuyante au début. Elle n’attire pas forcément mais ses effets se font ressentir rapidement dans le quotidien et vous feront y revenir de plus en plus souvent.

 

Afin d’en savoir plus sur les méthodes de méditation, faites un tour sur cet article! et pour pratiquer, c’est ici!

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Répondre