fbpx
0 Dans Confessions/ Grossesse

Mes trois premiers mois de grossesse

Se découvrir enceinte

Depuis 2015, j’ai fait le choix de ne plus prendre de pilule contraceptive parce que je n’aimais pas les effets des hormones sur mon corps. J’ai retrouvé petit à petit et assez rapidement un cycle très régulier et la beauté de sentir son corps évoluer pendant chaque cycle de lune. Pour moi cela a toujours été une évidence de reprendre possession de mon corps et je n’ai jamais vécu mes cycles ou mes lunes comme des contraintes. Oui, je sentais mes émotions se décupler, ma libido augmenter et diminuer au cours du cycle mais je trouve que la machine féminine est incroyable. Bref, je m’égare.

En couple depuis 9 ans et entrant dans notre trentaine tous les deux, tout le monde nous posait discrètement (ou très lourdement parfois ^^) la question des enfants. Pour nous, il n’en était pas vraiment question tout de suite car on se sentait bien à deux. On a toujours eu ce désir de profiter de nous dans l’instant présent, sans trop se poser de questions. On est heureux à deux 🙂

Et puis voila, début octobre en rentrant d’un de mes cours je regarde le ciel et je vois la lune belle et ronde illuminer la rue et immédiatement j’ai une drôle d’intuition. Mes cycles sont toujours synchronisés à la lune, réglés comme du papier à musique et là, je n’ai pas les mêmes sensations que d’habitude. Je rentre et je parle de mes doutes au chéri et il me dit que ce serait juste incroyable.

Fatalité, j’avais un rendez vous de suivi chez ma gynécologue la semaine suivante. J’arrive en lui expliquant que je suis probablement enceinte mais sans en avoir aucune conviction. Nous vérifions ensemble et là sur l’écran de la salle d’auscultation je vois apparaître un petit rond blanc sur fond noir. Je n’en crois pas mes yeux et puis à l’image vient s’ajouter le son… les battements rapides et puissants de son microscopique cœur.

Oui, il y a bien un bébé ici et il est même déjà grand.

Nous avons tous deux été emplis d’un grand bonheur immédiatement et très émus. Voilà, nous embarquions pour une nouvelle aventure et ce petit bout avait décidé de venir nous faire connaître le bonheur à 3.

La « magie » des premiers mois

Les premiers jours après la découverte, j’ai été sur un petit nuage et n’ait pu m’empêcher de le dire à mes meilleures amies. Nous ne savions pas où cela nous mènerait ni si ce petit bout s’accrocherait mais c’était une évidence de le partager avec mes amies les plus proches. C’est un tel chamboulement!

Et puis très vite, mesdames nausées, insomnies et fatigue ont frappé à ma porte. Je ne m’y attendais pas ou sûrement pas autant et elles m’ont littéralement assommées. J’ai passé des nuits sur mes toilettes à attendre que cela passe et à regarder mon calendrier avec dépit… Tout le monde m’avait dit que cela irait mieux vers la 14ème semaine et je n’en étais qu’à 6!! Les jours ne m’ont jamais paru aussi long… J’ai tout essayé, ne pas manger, manger un petit peu, manger ce qui me faisait envie (du sucre, beaucoup de fromage et des trucs improbables), faire la sieste, ne pas faire de sieste, regarder des séries, lire (le plus difficile avec les nausées)…

Bref il n’y a pas vraiment de remède miracle que le temps… mais dans l’instant présent je me suis bien souvent demandée dans quelle aventure je m’embarquais.

J’ai été très déprimée aussi de me sentir si faible et de voir mon équilibre alimentaire si durement acquis partir à volée. Les kilos ne sont pas venus tout de suite sûrement à cause des nausées mais quand on se remet à manger du sucre après une très longue période sans, le corps stocke très vite et j’ai rapidement vu mon corps s’arrondir. Des courbes auxquelles je n’étais plus du tout habituée et pas du tout prête psychologiquement. Pas facile d’accepter ce nouveau reflet dans ce miroir et me voilà reparti dans un nouveau travail sur l’acceptation de soi!

Et puis un beau jour, les nausées se calment, la fatigue devient un peu moins présente et le vrai ventre de grossesse commence à pointer le bout de son nez. Tout devient plus concret. Et comme par magie, tout s’apaise!

LA première écho

Celle que nous attendions avec une telle impatience pour annoncer enfin la nouvelle à nos familles. Le chéri est resté assis à côté de moi sur une chaise et il a été incapable de prononcer un seul mot. Il était captivé par l’écran et ce petit être qui bougeait. « Il y a vraiment un bébé là dedans ». C’était un grand moment et le temps de l’annoncer à tout le monde.

Pour l’annoncer à nos parents, nous avions envie de le faire de manière un peu originale alors nous avions commandé des tasses à thé / café sur lesquelles étaient inscrites « mamie poule » « papi cool ». Nous leur avons offert avec un petit mot personnalisé pour qu’ils comprennent. Aucun n’a compris!!! C’était très drôle.

On leur a offert la tasse, puis attendu leur réaction et on a du rajouter « vous allez être grands parents » « on attend un enfant » et là ce fut l’explosion de joie. Ma maman m’a sautée au cou et mon beau papa s’est mis à pleurer. De belles larmes de joie. Nous étions tellement heureux de voir cette effusion de bonheur.

Nous l’avons annoncé à tous nos amis, à ma soeur et mon frère à notre rythme et à notre manière. Puis j’ai attendu les résultats des tests de trisomie et la 16ème semaine pour le partager avec vous. Nous avons reçu une telle dose d’amour pendant ces moments. C’est une expérience incroyable de voir les autres être heureux pour vous. Il y a une lumière dans les yeux de chacun et une énergie bienveillante incroyable. Chacun des mots, chacune des accolade que nous avons reçus resteront à jamais gravés dans nos coeurs.

Et le Yoga / sport dans tout ça?

Certaines futures mamans arrêtent de pratiquer dès qu’elles apprennent qu’elles attendent un enfant. Cela n’a bien entendu pas été mon cas. Parce que c’est mon métier mais aussi parce que le Yoga fait entièrement partie de ma vie. Il me donne un équilibre mental et physique qui me permet d’être moi même et épanouie.

J’ai continué à pratiquer et à faire du sport comme j’en faisais avant, en ralentissant légèrement le rythme et en faisant des siestes après mes grosses séances de sport. Avant la grossesse j’allais à la salle de sport 4 fois par semaine, pratiquait au moins 2h de Yoga à titre personnel et enseignait entre 7 et 12h par semaine. Alors oui bien sûr j’ai ralenti légèrement la cadence, je ne me suis pas donnée à fond dans mes séances de cardio mais j’ai continué.

Quant à ma pratique de Yoga, elle est restée intense: du vinyasa et de l’ashtanga principalement mais petit à petit j’ai commencé à ressentir le besoin de faire davantage de méditations ainsi que des poses plus restauratives. D’ailleurs instinctivement je me suis mise à dormir dans une pose de Yoga car je m’y sens incroyablement bien et détendue.

C’est si important de faire ce qui nous fait du bien et de s’écouter. Je savais que pour moi cela été la bonne option mais chacun est bien sûr différent.

C’est aussi comme cela que j’ai vu ma grossesse dès le premier instant. Il y a encore beaucoup de mystère autour des premiers mois et notamment des fausses couches de début de grossesse. Alors beaucoup de choses sont déconseillées ou au contraire imposées: vitamines prénatales, alimentation très spécifique, interdiction des huiles essentielles, du thé ou du café,…

J’ai choisi de simplement écouter mon corps et de lui faire confiance pour m’orienter sur ce dont j’avais besoin. J’ai continué à utiliser les huiles essentielles par exemple (pas en ingestion mais je ne le fais que très rarement). Et niveau alimentation, après un petit passage où j’ai eu envie de viande, je suis revenue à une alimentation végétarienne, sans supplément de vitamines ou autre. Et je me sens très bien comme ça!

Je vous prépare vite un article détaille sur le Yoga pendant la grossesse, ce qui est déconseillé, conseillé et pourquoi 🙂

A très vite lovelies

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Répondre